Free-martin

Gène impliqué : Chromosome Y, SRY

Mode de transmission : En utero, le fœtus de sexe féminin échange des cellules avec le fœtus de sexe masculin et reçoit des cellules avec les chromosomes sexuels XY, ainsi que les hormones sexuelles.

Races : Toutes races

Âge d’apparition des signes cliniques : À la naissance

Le syndrome free-martin est une condition génétique caractérisée par la naissance d’une femelle stérile et masculinisée.  Cela se produit uniquement lors de gestations de jumeaux de sexes opposés.  L’individu atteint est plus petit, présente un vagin court et « en cul-de-sac », un clitoris agrandi, une vulve plus petite, des petits ovaires qui sont souvent des « ovo-testes » et des cornes utérines hypoplasiques.  Dû aux connexions dans la vascularisation des deux placentas, il y a un échange de cellules entre les fœtus et le fœtus femelle reçoit des cellules mâles avec les chromosomes sexuels XY, ainsi que l’hormone antimüllérienne (MIS) et la testostérone embryonnaire.  L’effet sur la jumelle est une masculinisation et des anomalies dans le système reproducteur comme mentionné.  La présence du chromosome Y et du gène SRY dans les cellules sanguines de la jumelle est une bonne indication du free-martinisme.

Références :

Padula A.M. (2005) The freemartin syndrome: an update. Anim Reprod Sci.; 87(1-2):93-109. [pubmed/15885443]