Hypersensibilité aux médicaments liés à la glycoprotéine-P (MDR1) (gène ABCB1)

Gène impliqué ABCB1 (MDR1)

Mode de transmission : Autosomique dominant, pénétration partielle

Mutation : Délétion, ABCB1 ; c.259_262 dél.4pb, exon4

Races :  Berger allemand, Berger américain miniature, Berger anglais, Berger australien, Berger australien miniature, Berger blanc suisse, Berger des Shetland, Berger McNab, Berger Picard, Border Collie, Colley, Colley à poil court, Colley à poil long, Lévrier de soie, Lévrier whippet à poil long, Old English Sheepdog (Bobtail), Ryukyu Inu, Shiloh Shepherd, Waller

Âge d’apparition des signes cliniques : L’animal est à risque dès sa naissance.

L’hypersensibilité à divers médicaments reliés à la glycoprotéine-P est une maladie génétique pour laquelle les chiens portant des mutations dans le gène ABCB1 (aussi appelé MDR1) sont hypersensibles aux médicaments vétérinaires couramment utilisés. C’est à ce titre qu’elle est considérée comme une maladie génétique «pharmacologique».  Le gène MDR1 code pour une protéine qui protège le cerveau contre les petites molécules toxiques en les liant et en les transportant hors de celui-ci. Un chien portant les deux copies du gène MDR1 muté est particulièrement sensible à la toxicité d’une gamme de médicaments, y compris des médicaments antiparasitaires (lactones macrocycliques comme l’ivermectine), des antibiotiques (comme l’érythromycine), des tranquillisants (comme l’acépromazine), des médicaments antidiarrhéiques (comme le lopéramide), des opioïdes (comme le butorphanol) et des chimiothérapies anticancéreuses (tels que Vincristine, Vinblastine, Doxorubicin). Les signes de toxicité peuvent inclure une perte de vigilance, de la salivation excessive, une dilatation pupillaire, des tremblements, de l’ataxie, des convulsions, une fréquence cardiaque ralentie, un coma, un arrêt respiratoire et même la mort. Notez que les signes de toxicité sont plus sévères chez l’animal double muté mais ont déjà été observés chez des animaux porteurs d’une seule mutation. C’est pour cette raison que l’hérédité de l’hypersensibilité à divers médicaments est classée comme dominante avec pénétration partielle, et bien l’animal double muté soit le plus à risque, il faut toujours faire attention lorsqu’on donne des médicaments à l’animal porteur.

Références:

Citation OMIA [OMIA1402/9615/]

Mealey KL, Bentjen SA, Gay JM, Cantor GH (2001) Ivervectin sensitivity in collies is associated with a deletion mutation of the mdr1 gene. Pharmacogenetics 11(8):727-733. [pubmed/11692082]

Mealey KL, Bentjen SA, Waiting DK (2002) Frequency of the mutant MDR1 allele associated with ivermectin sensitivity in a sample population of collies from the northwestern United States. AJVR 63(3):479-481.Roulet AR, Puel O, Gesta S, Lepage J-F, Drag M, Soll M, Alvinerie M, Pineau T (2003) MDR1-deficient genotype in Collie dogs hypersensitive to the P=glycoprotein substrate ivermectin. [pubmed/11939306]

Mealey KL, Meurs KM. (2008) Breed distribution of the ABCB1-1delta (multidrug sensitivity) polymorphism among dogs undergoing ABCB1 genotyping. J Am Vet Med Assoc. 233(6):921-4. [pubmed/18795852]

Mealey KL, Fidel J, Gay JM, Impellizeri JA, Clifford CA, Bergman PJ 2008) ABCB1-1D polymorphism can predict hematologic toxicity in dogs treated with vincristine. J Vet Intern Med 22:996-1000. [pubmed/18537875]

Gramer I, Leidolf R, Doring B et al. (2011) Breed distribution of the nt230(del4) MDR1 mutation in dogs. Vet J. 189(1):67-71. [pubmed/20655253]

Firdova Z, Turnova E, Bielikova M, Turna J, Dudas A. (2016) The prevalence of ABCB1:c.227_230delATAG mutation in affected dog breeds from European countries. Res Vet Sci. 106:89-92. [pubmed/27234542]