Profil de maladie canine – Hypersensibilité aux médicaments (MDR1)

L’hypersensibilité aux médicaments (ou MDR1) est une maladie génétique dans laquelle les chiens porteurs de mutations dans le gène ABCB1 (également appelé gène MDR1) sont hypersensibles aux médicaments vétérinaires couramment utilisés. Pour cette raison, elle est considérée comme une maladie génétique pharmacologique. Le gène MDR1 code pour une protéine de transport qui protège le cerveau des petites molécules toxiques en les fixant et en les transportant hors du cerveau. Un chien avec deux copies mutées du gène MDR1 est particulièrement sensible à la toxicité de toute une gamme de médicaments couramment utilisés en médecine vétérinaire, notamment les médicaments antiparasitaires (lactones macrocycliques comme l’ivermectine), les antibiotiques (comme l’érythromycine), les médicaments antidiarrhéiques (tels que le lopéramide), les tranquillisants (tels que l’acépromazine), les opioïdes (tels que le butorphanol) et d’autres médicaments, y compris les agents chimiothérapeutiques anticancéreux (tels que la vincristine, la vinblastine, la doxorubicine). Les signes de toxicité peuvent inclure une perte de vigilance, une salivation excessive, une dilatation des pupilles, des tremblements, une ataxie, des convulsions, un ralentissement du rythme cardiaque, un coma, un arrêt respiratoire et la mort. Notez que les signes de toxicité sont beaucoup plus sévères chez l’animal double muté, mais sont parfois signalés chez des animaux porteurs d’une seule mutation. C’est pour cela que l’hérédité de l’hypersensibilité aux médicaments est considérée comme dominante avec une pénétrance variable. Alors, bien que l’animal double muté (M/M) soit le plus à risque de présenter une toxicité sévère pour les médicaments, il convient toutefois de faire preuve de prudence lors de l’administration de médicaments à des animaux porteurs (M/N).

La mutation de MDR1 se retrouve chez un certain nombre de races de chiens, principalement de type berger et colley ou de leurs croisements. Ces races comprennent : Berger allemand, Berger américain miniature, Berger anglais, Berger australien, Berger australien miniature, Berger blanc suisse, Berger des Shetland, Berger McNab, Berger Picard, Border Collie, Bouvier australien, Chinook, Colley, Colley à poil court, Collie à poil long, Koolie, Lévrier de soie, Lévrier whippet à poil long, Old English Sheepdog (Bobtail), Ryukyu Inu, Shiloh Shepherd, Waller.

Cette liste de races indique que la mutation à l’origine du problème est assez ancienne et qu’elle s’est produite avant la ségrégation des races de type berger de leur forme actuelle.

La mutation à l’origine de la MDR1 est une délétion de quatre bases dans le gène ABCB1. Pour qu’une intoxication se produise, les chiens doivent recevoir un produit pharmacologique. Les chiens qui sont « clear » (N/N) pour la mutation auront une tolérance normale aux médicaments. Les chiens qui ont une copie normale et une copie mutée de la mutation (M/N) semblent avoir une tolérance quelque peu réduite (c’est-à-dire une toxicité accrue) aux médicaments. Le véritable problème clinique et l’animal à qui il faut éviter de donner des médicaments est l’animal double muté (M/M), pour lequel des doses de médicaments normalement sans danger deviennent hautement toxiques. La mutation a été signalée en 2001. Les éleveurs et les vétérinaires ont donc eu accès à des tests ADN pour identifier les porteurs et les animaux à risque depuis près de vingt ans maintenant. Malgré cela, nous observons toujours des animaux M/N et M/M.

Les statistiques et les profils de séquençages suivants ont été rassemblés sur plus de 400 échantillons à Labgenvet :

Pour obtenir des informations génétiques supplémentaires et des références concernant l’hypersensibilité aux médicaments (MDR1) chez le chien, veuillez consulter le lien suivant: http://labgenvet.ca/m401-fr-hypersensibilite-aux-medicaments-mdr1/.

Une liste complète des maladies génétiques simples chez les chiens est disponible à l’adresse suivante: http://labgenvet.ca/maladies-genetiques-chiens/.

© 2018 David W. Silversides